A qui profite le coma de nos associations ?

Spread the love

Cela ressemble à une malédiction, un mauvais sort qui frappe nos associations : le mode opératoire est quasiment identique. Un conflit éclate, divise et aboutit à un même scénario, bloquant au passage le bon fonctionnement du bureau exécutif, le plus souvent élu. C’est ainsi que AJDM, ALDM, JCOM, ACJDM et MRAMA ont connu ou connaissent des périodes qu’on peut décrire de chaotique.

Le président de l’ALDM, au micro de VM, après avoir présenté l’historique de l’association, a évoqué une actualité difficile. Les deux ans de mandat qui viennent de s’achever n’ont pas seulement été gâchées par le COVID 19. Des tiraillements interpersonnels, des clivages ont fait que l’exercice du mandat est resté au point mort. Sans la cohésion de la communauté et l’adhésion des différentes parties au projet commun de l’association, sans la contribution effective de tous, remplir la mission était une tâche impossible.

Même l’accès au deniers de l’Association était impossible pour le président élu de pouvoir disposer des fonds propres de l’association. C’est dire les bâtons dans les roues, les obstacles parsemés sur le chemin difficile du développement.

Qui a intérêt, dans nos associations à ce que les projets soient freinés, que les fonds soient bloqués, que l’accès à ces fonds ne puissent se faire normalement ? A qui profite le chaos de nos associations ?

Aidez-nous à comprendre … 👇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.